FAQ du forum fr.rec.philatelie

 

 

recherche dans le site

imprimer

Dans la rubrique

CONNAITRE LES « BONS » GESTES / Comment enlever la rouille



Débutant

jmbonn


Enlever la rouille des timbres
Message posté par Héléne le 3 mars 2000

 

Si les timbres sont neufs (avec gomme)... il faut renoncer à garder la gomme...
S’ils sont oblitérés, le traitement est très efficace et (presque) sans danger pour les timbres. Certaines encres à l’aniline ne le supportent pas toujours. Il faut donc faire un essai préalable sur un timbre similaire mais sans valeur (dent manquante ou déchiré par exemple).
Voilà la recette. Elle n’est pas récente, et c’est la formule employée par Lindner pour les produits qu’il commercialise fort cher !


- Solution A : solution à 3% de permanganate de potassium
- Solution B : solution à 3% d’acide citrique A commander chez votre pharmacien le plus proche... c’est le moins cher et le plus fiable. De plus, il vous fournira ça avec des compte-gouttes. Prévoir le double de solution B, car elle "s’use" plus vite...
Il faut opérer sur les timbres 1 par 1, en surveillant attentivement...
- Mettre le timbre à traiter dans une petite soucoupe à fond plat
- le recouvrir avec la première solution au compte-gouttes
- le laisser tremper 1 à 2 minutes, pas plus, en le retournant de temps en temps, pour s’assurer qu’il n’y a pas de bulles d’air qui l’empêchent d’agir par endroit : pas de panique, il va devenir violet, et les traces de rouille noires !!
- le sortir de la solution A (basique) et le transférer dans un petit récipient contenant de la solution B (acide) en quantité suffisante pour pouvoir l’y agiter commodémment...
- le laisser tremper en l’agitant un peu dans la solution B pour environ 5 à 10 minutes... jusqu’à ce qu’il ait entièrement repris sa couleur d’origine... la rouille s’en va toute seule...
- une fois que le timbre est nettoyé, le rincer abondamment à l’eau claire et courante, pour éliminer tout l’acide citrique (c’est là que la gomme disparaît s’il y en avait...).
Ce procédé n’acidifie pas le timbre, car les deux solutions se neutralisent l’une l’autre... et n’abîme pas la structure des fibres du papier, contrairement à l’eau de javel... De plus, il nettoie aussi les timbres de traces et de saletés accumulées, comme les marques faites par la gomme infiltrée...
Si un premier traitement est insuffisant, on peut recommencer... Il vaut toujours mieux faire deux traitements brefs qu’essayer de prolonger le traitement... Le papier risquerait d’être brûlé...
Ce procédé m’a permis de "récupérer" plus de 8000 F de locaux du Maroc oblitérés, achetés pour 200 F.

Bon courage... et ne perdez pas espoir...

Hélène

PS : pour les timbres neufs, isolez-les systématiquement des autres... La rouille, qui est un champignon et n’a rien à voir avec celle du fer (hormis la couleur), est extrêmement contagieuse... Si vous récupérez un vieil album avec des traces de rouille sur les pages, récupérez les timbres que vous pouvez, mettez-les en quarantaine pour voir s’ils sont atteints... et jetez l’album !
PS2 : à titre d’exemple d’encre qui ne supporte pas ce traitement... le 1 et le 2c des postes Chérifiennes (gris et bistre)... mes timbres sont ressortis imprimés blanc / blanc... mais c’est une petite série, heureusement ;-)


Rour en savoir plus sur la rouille et d’autres moyens d’éradication, lire aussi l’article Philatélie physico-chimique - II - La cellulose, constituant du papier.


Dernières modifications : 2008-04-23 09:57:23